Accueil du site > Eglises > A > Autheuil

Autheuil

mardi 28 août 2012, par Sophie Montagne Chambolle

Église Notre-Dame de l’Assomption
Diocèse de Chartres
Archidiaconé de Dreux
Doyenné de Brezolles
Présentateur : l’abbé de Saint-Evroult

Altuil en 1055, Auteuil en 1765

Diocèse de Séez
Doyenné du Perche
Paroisse sainte Anne du Perche

Fenêtre romane et modillons de l'abside Vue intérieure du choeur Le choeur roman et ses peintures murales Vue d'ensemble côté sud Arcatures aveugles Chapiteaux de la croisée du transept Un des chapiteaux de la croisée du transept Vierge de l'autel principal Statue d'un saint Evêque, autel latéral nord Ange d'Annonciation, peinture murale du choeur

Église Notre-Dame de l’Assomption (15 août)

Description extérieure

Description intérieure et mobilier

Histoire et légendes

Informations spécifiques : association, visite de l’église...

Autres édifices religieux sur le territoire de la paroisse

Description extérieure

  • Édifice pourvu d’un plan en croix latine.
  • Église orientée à nef unique et transept, presque entièrement romane, construite un peu avant 1100 pour la nef et un peu après pour le chœur, classée monument historique en 1875,
  • Pignon remonté par le Service des Monuments historiques en 1904 (intervention visible grâce à des blocs sculptés intégrés au mur à gauche du porche) ; une croix celtique au sommet du pignon a remplacé les 3 crânes antérieurs
  • A la croisée du transept, une tour carrée finissant en clocher pyramidal
  • Murs latéraux en appareil dans la partie basse (grisons mais aussi pierres blanches), dans la partie supérieure en blocage de rognons de silex pris localement
  • Enduit blanc sur le mur avec enduit plus fin par endroits pour la litre seigneuriale
  • Contreforts plats
  • Chevet circulaire flanqué de contreforts finissant en demi-colonnes engagées
  • Sous la corniche du chevet circulaire des modillons représentant des sujets fantastiques ou de la vie quotidienne, plus ou moins usés
  • Absidiole du bras nord du transept supprimée : trace visible dans les gros blocs de grisons qui ont été remis à la place
  • Toiture en tuiles, clocher en ardoises, autrefois couvert de bardeaux
  • Petites portes côté ouest des deux bras du transept avec linteaux en bâtière
  • Nombreux décors de billettes, pour la plupart dus aux restaurations du XIXe siècle.

    Description intérieure

  • Nef unique non voûtée : charpente lambrissée, transept sur lequel s’ouvraient deux chapelles semi-circulaires (celle du sud est détruite), croisée du transept voûtée d’arêtes, chœur composé d’une travée droite et d’une abside voûtée en cul-de-four.
  • Les bras du transept sont aussi en lambris, le chœur et la croisée du transept sont voûtés en pierre
  • Murs de la nef ornés d’arcs géminés en plein cintre, séparés par un trumeau de mur nu
  • Corbeilles et décor des chapiteaux du côté nord plus ornés qu’au sud : entrelacs et motifs géométriques
  • Au-dessus, à espace régulier, mais non liées aux baies géminées, de petites fenêtres romanes un peu ébrasées vers l’intérieur.
  • Croisée du transept ornée de colonnes à base très simple mais à chapiteaux très décorés (personnages et animaux fantastiques, vannerie et décors végétaux..)
    JPEG - 37.2 ko
    Croisée du transept
  • Abside et absidiole du transept nord (invisible car transformée en sacristie, mais un décor en bâtons rompus indique la trace de l’ouverture) avec voûte en cul de four.
  • Décors peints de rinceaux sur la voute du chœur (XIVe siècle)
  • Dans le chœur une suite d’arcatures en grison et sculptures en faible relief : ange, agneau pascal sur les sommiers des arcatures basses et les écoinçons des arcatures (restauration des années1973-1976)
  • Sculptures près de la porte de la sacristie : oies et cerf
  • Fenêtre à remplage de style Renaissance dans l’abside côté sud
  • Fenêtre gothique flamboyant dans le bras sud du transept
  • Porte de la sacristie en bois Renaissance
  • Autel principal du XVIIIe siècle, sans retable avec Vierge en pierre peinte du XVIe siècle
  • Deux autels latéraux dans les bras du transept :
  • au sud : autel du XIIIe siècle, posé sur un massif d’angle peut-être plus ancien. Statue d’évêque du XVe siècle dans une niche : saint Blaise
  • Au nord : Statue de saint Léonard en bois polychrome du XVIIe siècle, dans une niche
  • Christ en bois sur la poutre de gloire du XVIe siècle
  • Reste de la litre visible à l’intérieur des derniers seigneurs de Bellegarde
  • En face de la chaire, banc et meuble de la fabrique.
  • Cloche de 1877 de 0,95 cm de diamètre.

    Histoire et légendes

  • Dessin de Victor Ruprich Robert du 1er septembre 1860
  • Façade entièrement reconstruite au 19ème siècle, par Victor Ruprich-Robert, un des disciples de Viollet-le-Duc.
  • Revenu de 250 livres à prendre sur la Haie Chastel ou Chevreuil et la Tessonnière à Autheuil
  • Léon de la Sicotière indique que les vitraux du XVIe siècle furent vendus par un curé en 1837.

    Informations spécifiques, association, visite de l’église

    L’église est ouverte de 10 heures à 18 heures du 1er avril à mi-novembre
    La messe y est dite plusieurs fois par an, dont le jour de l’Assomption, le 15 août. Ce jour-là à 15 heures, une visite guidée de l’église a toujours lieu.
    Association Autheuil, patrimoine et culture (adresse : mairie d’Autheuil, 61190. Présidente : E. Montagne Borel (06 70 57 13 19 pour visite).

    Autres édifices religieux sur le territoire de la paroisse

    Château de Bellegarde : fondation d’une chapelle dans un pavillon situé à l’angle du jardin par Marie de la Vove, veuve de Jacques de Bailleul
    Approuvée et confirmée par Mgr des Moustiers de Mérinville, évêque de Chartres en 1740 à la condition que la messe ne pourrait y être célébrée aux quatre grandes fêtes de l’année et qu’elle ne le serait jamais à l’heure de la messe paroissiale

Où est située cette église:


Découvrez toutes les églises du Perche Ornais géolocalisées en un clin d'œil